Risque requins Nouvelle-Calédonie : ce qu'il faut vraiment retenir !

flèche bas

 

En Nouvelle-Calédonie comme dans de nombreuses destinations tropicales, les hommes et les requins cohabitent dans une relative harmonie. Des attaques surviennent parfois, suscitant la crainte légitime des baigneurs face au risque requin. Alors, est-il dangereux de se baigner dans le lagon calédonien ? Si les attaques mortelles sont rares, elles sont très souvent la conséquence d’actions humaines. Le risque peut donc être grandement limité si on applique quelques règles de bon sens. Préserver l’environnement exceptionnel du territoire tout en sécurisant les zones touristiques, voilà bien l’enjeu de la prévention requin en Nouvelle-Calédonie. Alors, pour profiter pleinement de votre baignade dans notre magnifique lagon, suivez ce guide des bonnes pratiques !

Les attaques de requins en Nouvelle-Calédonie

L’équipe de recherche du Musée National d’Histoire Naturelle de Floride mène un travail remarquable pour comptabiliser les attaques de requins de 1580 à nos jours. Les résultats qu’elle nous livre permettent de comparer la situation de la Nouvelle-Calédonie par rapport aux autres destinations connues pour les requins. La Nouvelle-Calédonie se classe ainsi 13e pour le nombre d’attaques de requin avec 17 attaques recensées, loin derrière les 670 d’Australie, 256 d’Afrique du Sud, 173 d’Hawaï, 48 de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, 47 de l’île de La Réunion et les 23 des îles Fidji.

Bien que la pression mondiale sur les océans semble certes pousser davantage les requins à vivre dans le lagon calédonien (protégé, foisonnant et en bonne santé), il faut noter que la majorité de ces attaques de squales en Nouvelle-Calédonie ont eu lieu en présence d’un comportement humain à risque (attitudes pouvant effrayer les requins, les mettre en position de défense de leur territoire ou simplement nous confondre avec leur nourriture habituelle).


💡 Le saviez-vous ? : si l’on rapporte le nombre d’accidents mortels de requins au nombre de squales, vous avez seulement 1 chance sur 3,7 millions d’être attaqué. En réalité, il est beaucoup plus probable de mourir à cause d’une chute de noix de coco... Alors regardez bien où vous posez votre serviette de plage !

Requin Nouvelle-Calédonie
Corail plongée Nouvelle-Calédonie
Tortue plongée Nouvelle-Calédonie

 

Où et quand peut-on se baigner en sécurité ?

Les données liées au contexte des attaques nous apprennent que dans la majorité des cas, les accidents surviennent quand l’homme adopte un comportement risqué face aux requins. La cohabitation sans danger avec les squales passe en effet par le respect de quelques règles élémentaires. Il convient notamment d’éviter les zones déconseillées à la baignade en raison du risque requin et de ne pas s’aventurer dans l’eau à certaines heures de la journée.

 

Où se baigner en Nouvelle-Calédonie ?

En Nouvelle-Calédonie, les autorités suivent de près les alertes requins, effectuent des rondes de surveillance et indiquent aux usagers les plages à éviter. De manière générale, il est déconseillé de se baigner :

  • •dans les ports, près des mouillages des bateaux et des marinas.
  • •dans les eaux troubles, près de tuyaux ou des embouchures de rivières.
  • •dans la zone de la presqu’île de Nouville à Nouméa.

Pour encore plus de sécurité, nous vous recommandons de profiter des plages surveillées. Celles-ci adoptent un système de drapeau :

  • •Drapeau vert : baignade surveillée et absence de danger particulier ;
  • •Drapeau orange : baignade surveillée mais dangereuse ;
  • •Drapeau rouge : baignade interdite.

À Nouméa, les plages de la Baie des Citrons et de l’Anse Vata ont un dispositif de surveillance de la baignade de 9 h 30 à 17 h 30 tous les jours, de décembre à fin février, pendant les vacances scolaires d’avril, de septembre et de novembre, et, entre celles-ci, durant tous les longs week-ends.
Les zones nautiques réglementées de Nouméa font l’objet d’une surveillance régulière par drone (Baie des Citrons, Anse-Vata et Magenta).

Baie des Citrons Nouméa Nouvelle-Calédonie

 

Quand faut-il éviter de se baigner ?

Au-delà des zones de baignade risquées, certains moments de la journée présentent un danger plus important face au risque requin en Nouvelle-Calédonie. Ainsi, il ne vaut mieux pas se baigner après de fortes pluies (ou autres phénomènes météorologiques provoquant des eaux troubles), à la tombée de la nuit ou à l’aube.

 

Autres conseils pour une baignade en toute sécurité

•Ne jetez aucune nourriture dans l'eau (ne nourrissez pas les poissons avec du pain) ;
•Ne vous baignez pas avec votre chien ;
•Ne videz pas votre poisson au mouillage, près des îlots ou dans les zones de baignade (pêcheurs) ;
•Ne conservez pas le poisson à la ceinture (pêcheurs) ;
•Ne pratiquez pas d’activités nautiques (kitesurf, plongée sous-marine, windsurf) seul ;

Comment réagir face à un requin menaçant ?

Si vous deviez vous retrouver face à un requin, la première chose à faire est de rester calme et ne pas le lâcher des yeux. Ne lui tournez pas le dos. S’il tente une approche, tendez un objet dur (tuba, masque, palme…) et faites-le lui toucher. En sentant que l’objet n’est pas comestible, il y a des chances que le squale parte.

Plus de conseils (Geo.fr)

 

Espèces protégées en Nouvelle-Calédonie depuis 2013

La protection de la biodiversité est inscrite dans l’ADN territorial de la Nouvelle-Calédonie. Le requin est un animal important dans la coutume Kanak et pour l’écosystème. Il a toujours fait partie de l’environnement des Calédoniens. Ici, hommes et requins doivent pouvoir vivre en harmonie. Le rythme de reproduction du requin étant adapté à son statut de super prédateur, il a un faible taux de reproduction, ce qui le rend particulièrement vulnérable et menacé dans le monde entier. La pression croissante de la pêche renforce sa fragilité face à la main de l’homme. C’est pourquoi, depuis 2013, tous les requins sont classés en tant qu’espèce protégée en Nouvelle-Calédonie. La pêche, le transport, le commerce, la découpe, la détention, la consommation de tout ou partie du requin sont interdits.

Pour assurer la protection des habitants, vacanciers et en même temps préserver l’espèce animale, plusieurs actions de prévention sont mises en place par les autorités :

  • 1.Surveillance des baies de Nouméa en période de forte affluence ;
  • 2.Interdiction du shark-feeding (nourrissage) ;
  • 3.Mise en place de balises « hydrophones » pour suivre les déplacements des requins ;
  • 4.Repousse des requins au large ;
  • 5.Prélèvements ponctuels pour réguler les espèces en surpopulation ou présentant un danger immédiat.

 

Quels requins sont présents en Nouvelle-Calédonie ?

L’emploi du terme « requin » masque en réalité une grande diversité de spécimens en Nouvelle-Calédonie. Les biologistes auraient en effet recensé 49 espèces de requins, dont beaucoup ne représentent aucun danger pour l’homme si on se contente de ne pas les importuner. C’est le cas de la plupart des requins que l’on observe généralement lors d’une sortie en snorkeling (palmes-masque-tuba) ou en plongée sous-marine, notamment les :

Le déplacement des requins dans le lagon fait l’objet de multiples études par les autorités locales et les associations environnementales qui nous permettent de connaître leurs principales zones d’habitat et de les indiquer via des panneaux aux usagers de la mer. On constate ainsi que les plus grands spécimens comme le requin mako, le requin tigre, le requin marteau et le grand requin blanc se trouvent plus au large, de l’autre côté de la barrière de corail, et qu’ils ne font que rarement des incursions à l’intérieur du lagon. Leur proie naturelle n’est pas l’homme, même si on a pu observer quelques attaques de la part de requins tigres. Reste le requin bouledogue qui impose davantage de vigilance car certains se sont sédentarisés près des côtes et peuvent se montrer plus agressifs envers l’homme.

En suivant ces quelques recommandations, vous pourrez vous baigner en Nouvelle-Calédonie en toute sérénité. Il serait dommage de ne pas profiter de notre lagon inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO et de son exceptionnelle biodiversité !

Requin léopard Nouvelle-Calédonie