C’est le parc le plus fréquenté et sans doute le plus incroyable de Nouvelle-Calédonie. Situé au sud de la Grande Terre, le parc de la Rivière Bleue promet un dépaysement total, dans un décor hors du commun. La nature ici n’a pas bougé depuis des millions d’années !

Une nature protégée

Ce parc provincial de 9 000 hectares crée en 1980 est un espace protégé dans lequel les visiteurs sont les bienvenus dès lors qu'ils respectent les quelques règles qui s'imposent. S'il est possible de camper dans le Parc, il est par exemple obligatoire de “démonter” partiellement sa tente le matin venu. Les feux de barbecue sont tolérés (sauf spécification contraire à l'entrée) mais il est prohibé de ramasser du bois mort. À l’entrée, vous laisserez votre voiture pour partir en vélo ou avec la navette du parc. 
L'extraordinaire beauté des lieux vaut bien l'application de ces quelques règles. 

Les paysages du grand sud

Voir plus
  • Parc Provincial de la Rivière Bleue

    Spot de la Rivière Bleue

    Passé le col de Plum, le décor calédonien change totalement. Exit les plages et les cocotiers. Place à des paysages que l’on croirait tout droit sortis de Jurassic Park ! Dans le Grand Sud calédonien, la nature a été préservée pendant des millions d’années. La terre rouge contraste avec le vert des forets et le bleu du ciel. À une heure de Nouméa, le parc de la Rivière Bleue est un spot de camping et de randonnée fabuleux. 

  • Forêt noyée au Parc provincial de la Rivière Bleue

    La forêt noyée et ses centaines de tronc blanchis

    Le site jouit en effet d'un environnement naturel incomparable. Après avoir traversé à pied le légendaire pont Perignon, engagez-vous (à pied, à vélo ou en navette…) sur la piste principale en direction de la vallée de la Rivière Bleue. La forêt noyée offre alors à votre regard la vision étrange et sépulcrale de centaines de troncs blanchis dans le fond du lac artificiel créé en 1958.

  • flore parc riviere bleue

    Des monuments vivants

    En poursuivant votre visite, vous pourrez observer quelques vestiges de l'exploitation minière et forestière. Mais ce sont surtout les monuments vivants qui retiendront votre attention ! Le grand kaori (2,70 mètres de diamètre) en impose du haut de ses 1 000 ans. C'est aussi le cas du houp géant ou de l'Araucaria dans le houp, véritable excentricité de la nature qui donne à voir deux arbres majestueux et multi-centenaires imbriqués l'un dans l'autre !

  • Cagous au Parc Provincial de la Rivière Bleue

    Plusieurs centaines de cagous habitent désormais le Parc de la Rivière Bleue

    Si la flore, très riche en espèces endémiques, caractérise particulièrement le Parc, la faune n'est cependant pas en reste. En témoigne l'imposante population de cagous. Oiseau emblématique de la Nouvelle-Calédonie, celui-ci a bénéficié du programme de repeuplement conduit par la Province Sud. On en compte désormais près de 600 dans le Parc de la Rivière Bleue. Soyez attentif, et observez-le !

  • Parc Provincial de la Rivière Bleue

    Les plus belles aventures du parc

    • Parcourir en canoë la forêt noyée un soir de pleine lune
    • Découvrir le kaori géant
    • Rencontrez sur la route principale les cagous sauvages du parc
    • Grimper aux arbres et passer une nuit dans une tente perchée 
    • Se lancer dans une randonnée sportive en VTT
    • Randonner en famille le Palmetum, un ancien campement minier de la forêt dense humide sur les traces des palmiers endémiques 
    • Marcher jusqu’à la Haute Rivière Bleue et se rafraîchir aux cascades
    • Découvrir la Maison du Parc qui retrace l’histoire des lieux