Géographie

Avec 18 564 km2, la Nouvelle-Calédonie occupe une situation intermédiaire au sein de l'immense espace du Pacifique Sud entre le géant Australien et les centaines d'îles et archipels qui forment la Mélanésie et la Micronésie. Elle abrite une large palette de paysages.

L'essentiel

  • La chaine Centrale
  • La façade Ouest
  • La façade Est
  • La barrière de corail
  • Le Grand Sud
  • Les îles

La grande terre est comme une longue langue coupée en son milieu par une épine dorsale qui forme une véritable cordillère, dont les deux sommets sont le Mont Panié (1628 m) au Nord-Est et le Mont Humboldt (1618 m) au Sud-Ouest.

Le “vert” de la façade Ouest de l'île est nuancé de teintes jaunes et brunes (savane, niaoulis…) alors que celui de la façade Est est plus dense, plus sombre, plus touffu aussi ; en un mot plus “tropical”.

Tout autour de la Grande Terre, formant presque une ligne ininterrompue, se déroule à quelques miles marins des côtes le long ruban de la barrière de corail. Avec 1600 km, elle est la deuxième plus grande au monde, derrière la grande barrière australienne. Elle abrite un lagon de 24000 km2, dont 15000 sont inscrits au Patrimoine mondial de l'UNESCO.

Les 16500 km2 de la Grande Terre se caractérisent aussi par les importantes zones regorgeant de péridotites (qui donnent à la terre son incroyable couleur rouge) et la richesse du sous-sol en nickel.

À l'Est, quatre îles forment l'archipel des Loyauté : Lifou, Maré, Tiga et Ouvéa. Ces véritables joyaux sont complétés, au Sud, par l'Ile des Pins. Si ces îles sont les plus connues des touristes, des centaines d'autres îles et îlots parsèment le contour de Nouvelle-Calédonie.