Vous serez impressionné par ce vestige patrimonial de la déportation française et de la condition des bagnards. À Fort Téremba, les bâtiments restaurés à l'identique vous transportent dans une autre époque, celle de la vie du centre pénitentiaire. Une visite chargée en émotion pour comprendre un chapitre de l'histoire de la Nouvelle-Calédonie.

Lorsque la construction du Fort Téremba débute en 1871, personne ne pouvait imaginer le destin singulier qu'il allait connaître. La citadelle est en effet devenue un témoin historique de l'époque coloniale qui draine chaque année des milliers de visiteurs.

Lieu de mémoire

À une heure trente de Nouméa, la commune de Moindou abrite le Fort Téremba, surplombant la mer. Cet ancien établissement pénitentiaire et quartier général de l'armée française s'étend sur 11 hectares. Il vous offre un concentré de l'histoire du bagne en Nouvelle-Calédonie. Un musée à ciel ouvert classé en 1989 au titre des monuments historiques. 

Construit le long de la baie d'Uarai, le fort militaire et un pénitencier construit suite à la décision du gouverneur de l'époque, Gaultier de la Richerie, prend le nom de Teremba en référence à l'îlot éponyme qui se trouve au milieu de la baie d'Uarai. Voué à devenir le centre pénitentiaire et administratif d'un vaste territoire qui couvre La Foa-Farino-Moindou, Téremba accueille dans ses murs des bagnards de France, des hommes et des femmes coupables de délits ou de crimes de droit commun.

Devenu un centre d'interprétation du patrimoine pénitentiaire et militaire, le Fort Teremba accueille désormais de nombreux touristes chaque année, sans compter les milliers de scolaires invités à venir découvrir un pan de l'histoire locale.

 

Lieu d’histoire

Voir plus
  • Fort Téremba Moindou

    Au cœur de la révolte de 1878

    Après la grande révolte des tribus Kanak de 1878, le fort sera réaménagé et renforcé pour servir de blockhaus et de refuge éventuel pour les populations de colons avoisinantes. La garnison militaire évacuera les lieux en 1885 et le site sera laissé à l'abandon dès 1908, après que le gouverneur Feuillet a fait arrêter l'envoi de condamnés sur place en 1898.

  • Exposition Fort Téremba Moindou

    Une exposition permanente pour retracer l'histoire

    Selon les peines ou leur comportement, les bagnards reçoivent une parcelle de terre pour qu'ils s'installent en Nouvelle-Calédonie, au détriment des Mélanésiens. Dépossédés, la colère gronde pour aboutir à la révolte kanak de 1878, menée par le légendaire chef Ataï. Téremba est assiégé, mais jamais pris. Le centre est renforcé par l'édification d'un fort sur la colonie pénitentiaire. C’est ce que raconte en partie l’exposition permanente aujourd’hui installée à l’intérieur du fort.

  • Cimetière Fort Teremba Moindou

    Renaissance de Fort Téremba

    L'arrêt de l'envoi des forçats plonge Téremba dans l'oubli. Après plusieurs décennies d'errance, le fort Teremba connaîtra une nouvelle vie et sera réhabilité grâce à l'action de l'association locale Marguerite et sera inscrit sur la liste des monuments historiques de Nouvelle-Calédonie en 1989. L'ancien fort se montre aujourd'hui à l'identique. Commencez votre promenade à l'extérieur pour avoir une vision sur les bâtiments et appréhender l’organisation du pénitencier. Reconstruit, le bâtiment principal abrite ainsi une exposition permanente sur l'histoire du fort. Des cellules de prisonniers reconstituées illustrent de manière très convaincante des scènes de vie d'antan. Enfin, la tour de guet et le mur d'enceinte, sur lequel il est possible de se promener, ont également fait l'objet d'une restauration soignée.

  • Son et Lumière Fort Téremba à Moindou

    Un spectacle son et lumière haut en couleur !

    Depuis 1987, au mois de novembre, le fort accueille également un spectacle son et lumière retraçant chaque année des scènes de vie de l'époque. Nombreux sont les spectateurs qui se pressent ainsi aux abords du fort pour assister à un spectacle sollicitant plus de 150 figurants bénévoles. Les grands et petits moments de l'histoire calédonienne sont ainsi convoqués durant deux heures : le bagne, l'insurrection de 1878, la vie quotidienne des colons, le travail des stockmen (les cowboys locaux !) ou la présence américaine durant la Seconde Guerre mondiale. En clôture de cette soirée, le Fort Teremba s'embrase durant vingt minutes sous les feux du plus beau spectacle pyrotechnique proposé chaque année en Nouvelle-Calédonie !

  • Fort Teremba

    A voir autour de Fort Téremba

    • La ferme aux palmiers de la Ryawa
    • La ferme aquacole Sodacal
    • La pépinière de la Méaoué
    • Le cimetière des Kabyles
    • Le cimetière militaire néo-zélandais

Découvrez les incontournables de Moindou