Ouvert au public depuis 2008, le Parc Naturel des Grandes Fougères, dont l'entrée se situe sur la commune de Farino, voisine de Sarraméa et Moindou, permet aux visiteurs le parcourant à pied ou à vélo d'explorer la richesse de la biodiversité de cet immense poumon vert de la Province Sud.

Couvrant une superficie de 4 535 hectares recouverts d'une forêt tropicale humide, le Parc Naturel des Grandes Fougères fait partie d'un massif forestier plus vaste appartenant au domaine privé de la Province Sud. Son entrée est située à 6 km de la place de la mairie de Farino et à environ 1h30 de Nouméa.

Compris dans la zone terrestre de la Zone Côtière Ouest (ZCO) inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO, celui-ci s'étend sur des terrains volcano-sédimentaires (schistes) à des altitudes variant entre 400 et 700 mètres. La forêt dense humide du parc présente un taux d'endémisme exceptionnel. Des parcours de bon niveau dédiés au VTT ont été élaborés. Une belle manière de s’approprier un véritable sanctuaire pour la faune et la flore endémique de Nouvelle-Calédonie.

Un taux d'endémisme de près de 70%

Un inventaire réalisée en 2009 par l'Institut de recherche pour le Développement (IRD) a ainsi évalué à près de 500 le nombre d'espèces végétales présentes dans le parc, dont 70% sont endémiques. 
Si vous choisissez de randonner au sein du Parc Naturel des Grandes Fougères, un conseil : sollicitez un des guides formés par la Province pour vous accompagner. Ceux-ci vous feront découvrir cette extraordinaire biodiversité et sauront vous expliquer les différents usages des plantes et arbres que vous croiserez durant votre balade sur un des multiples sentiers (de 3 à 8 km) balisés et aménagés.

Des espèces d'oiseaux endémiques dans le parc

Si vous êtes attentifs et suffisamment silencieux, vous pourrez également entendre ou apercevoir une des nombreuses espèces d'oiseaux endémiques de la Nouvelle-Calédonie dont le cagou, le notou, la fauvette calédonienne ou le pigeon vert.

Le grand poumon vert !

Voir plus
  • Sublimes et historiques fougères arborescentes

    Sublimes et historiques fougères arborescentes

    Les “fougères arborescentes”, véritables “stars” des lieux sont évidemment largement présentes. Apparues il y a environ 350 millions d'année, les fougères comportent environ 13 000 espèces. Il s'agit du plus grand embranchement végétal après les angiospermes (plus communément appelées les plantes à fleurs). La grande majorité des fougères se trouve dans les régions tropicales, dont les fougères arborescentes.
    On ne connaît pas le nombre exact de genres de fougères arborescentes existant dans le monde. En Nouvelle-Calédonie, on en découvre toujours de nouvelles à chaque expédition ! A contrario, beaucoup d'espèce ont disparu et continuent à disparaître sous la pression de la présence humaine.

  • Un espace de préservation des espèces

    Un espace de préservation des espèces

    S'il offre aux visiteurs un lieu de détente et de découverte unique, le Parc Naturel des Grandes Fougères a donc aussi pour but de protéger les espèces végétales qu'il abrite. Lieu d'études renommé pour des scientifiques du monde entier (botanistes, entomologistes, ornithologues…), le Parc Naturel des Grandes Fougères doit également lutter contre les espèces envahissantes qui menacent la survie de la forêt.

    Aux premiers rangs d'entre eux figurent le cerf Rusa (l'espèce présente en Nouvelle-Calédonie) et le cochon sauvage. Ces animaux font donc l'objet d'une chasse dans un secteur du parc qui n'est accessible qu'aux chasseurs…

  • VTT pour bons mollets

    VTT pour bons mollets

    Les deux premiers circuits à avoir été tracés dans le Parc des Grandes Fougères sont classés en hautes catégories. L’une est de couleur rouge, l’autre de couleur noire, les deux teintes connues comme étant les plus difficiles. Autant dire que l’on ne s’aventure pas sur ces parcours sans un minimum de préparation. Balisés pour les randonneurs et les vététistes, les circuits appellent autant à l’activité sportive qu’à la contemplation.

  • Pédaler, monter, descendre

    Pédaler, monter, descendre

    Avec ou sans guide, les amateurs de vélo sportif et de nature seront plus que comblés. Dès les premières centaines de mètres, ne vous étonnez pas de vous retrouver en danseuse sur votre monture pour venir à bout des côtes abruptes. Une épreuve que les randonneurs retrouveront à plusieurs moments de leur parcours. Mais après l’effort, le réconfort ! A chaque montée succède une grisante descente qui demande là encore une belle maîtrise de son VTT. Et entre les deux, de très beaux points de vue et de belles découvertes entre cagous, cerfs ou cochons sauvages en famille.

  • vtt au domaine de deva

    Du VTT au footbike

    Rien ne vous empêche d’écarter le VTT pour faire le choix du footbike proposé par Sud Loisirs. Pas de selle dans ces modèles de montures, mais bien deux roues et un plateau bas entre les deux pour pousser le vélo avec ses pieds. Des engins légers et robustes qui permettent de passer les obstacles naturels et de s’élancer sur les sentiers. Le Parc est un merveilleux terrain de jeu !

    Les autres parcours de VTT de Nouvelle-Calédonie

Découvrez les incontournables de Farino