À proximité du sentier des trois baies, et surplombant la plage de la Roche Percée et l'embouchure de la Nera, les vestiges du phare de Gouaro viennent rappeler que, durant plusieurs décennies, l'accès à Bourail était essentiellement maritime.

La volonté d'implanter durablement une colonie pénitentiaire à Bourail nécessitait de pouvoir approvisionner régulièrement le site. L'accès à la baie de Bourail étant délicat, la construction d'un dispositif favorisant celui-ci s'imposait. À l'origine, deux feux, un blanc et un rouge, disposés l'un sur la maison du gardien, l'autre à flanc de colline, permettaient de guider les navires qui suivaient leur alignement pour entrer dans la passe. Un troisième feu, de couleur verte, et situé à l'extrémité de la Roche Percée, côté Nera, délimitait la zone de mouillage.

Pour éclairer votre lanterne

Voir plus
  • phare de gouaro

    Un des plus beaux panoramas de la région de Bourail !

    Si les passagers disposaient alors d'un débarcadère, les marchandises étaient entassées sur des chalands qui remontaient la Nera jusqu'au village. Le point de déchargement était d'ailleurs situé pratiquement à hauteur de l'actuel musée du village. Aujourd'hui ne subsistent plus que la maison du gardien et le clocheton qui abritait la lanterne (le feu blanc). Un escalier en fer forgé permet toujours d'accéder au toit. Empruntez-le ; vous découvrirez un des plus beaux panoramas qu'offre la région !